Soutien-Gorge : Pourquoi j’ai arrêté d’en porter.

soutien-gorge

Depuis un an maintenant, je ne porte plus de soutien-gorge, et j’ai eu beaucoup de questions de mes proches et de mes moins proches sur le pourquoi du comment, alors comme c’est un sujet qui est relativement peu abordé (le seul article que j’ai trouvé sur la blogo étant celui de la géniale Eléonore Bridge qui résume sensiblement les mêmes raisons que moi) et que je trouve intéressant, j’ai eu envie de vous faire un article sur la question.

Commençons par le commencement : j’ai une toute petite poitrine, je fais du 85B fillette pour être totalement transparente avec vous, et au prémisse de l’adolescence, j’ai été plutôt complexé par ces touts petits nénés.
Vers 12/13 ans
, quand ils ont commencé à pousser, je n’assumais pas du tout d’entrer dans l’adolescence, de devenir une « femme » et j’ai alors porté des brassières, et uniquement des brassières. Ça les cachait plutôt qu’autre chose, et à l’époque ça me convenait très bien.
Puis vers 14/15 ans, la concurrence avec les copines arrivent, les complexes évoluent, et la méchanceté bien connus des adolescents n’aide pas du tout. A ce moment la, les nénés deviennent un vrai problème, gros ou petits. Pour les nanas qui ont des seins sur-développés, c’est « airbag », « pastèque » et autre blague du genre. Pour moi, c’était « planche à pain », « piqure de moustique », et ce genre de chose (qu’à l’heure actuelle je trouve très amusante, mais qui peut faire mal à un ado complexé)… J’ai alors tenté de compenser ça avec des soutien-gorge rigides, des push-up avec des mousses de 3cm d’épaisseur et des effets corbeilles. Même à la plage, je cherchais des maillots qui allait reproduire cet effet. C’était un vrai complexe que j’ai gardé très longtemps.

soutien-gorge
Vers 18/19 ans, j’ai plus ou moins arrêté de complexer sur la taille de mes seins, mais pour moi qui avait longtemps gardé de moi une image de garçon manqué, j’avais besoin à ce moment d’exacerber ma féminité et de me sentir à l’aise, ce qui passais encore par mes sempiternels soutien-gorge à rembourrage.
Et puis petit à petit, vers 20/21 ans, j’ai commencé à avoir envie de confort, le fameux confort dont je vous parlais dans mon article de lundi. Ma féminité, elle était entièrement acquise, avec ma part de masculinité aussi, ce n’était plus un problème, j’étais à l’aise avec moi-même. Mes petits seins de rien du tout ?! Au contraire, j’ai appris à m’en faire des alliés ! A moi les décolletés plongeants et les nuits à dormir sur le ventre ! J’ai compris qu’avoir des seins imposants, ce n’était pas un cadeau, et que mes petits seins, il fallait que j’en profite ! Alors je me suis tournée vers les petits triangles légers, et je suis aussi revenues aux brassières, de temps en temps.
Petit à petit, j’ai arrêté complètement de porter des soutien-gorge. D’abord le dimanche, ou tôt le matin en sortant mon chien. Et puis très naturellement, j’ai simplement cessé d’en mettre. Entre temps, j’ai lu plusieurs études sur le sujet, précisant que finalement, les soutien-gorge, ce n’était pas si utile que ça, que ça atrophiait les tissus musculaires des seins, et qu’au final, ça provoquerait même le fameux sein tombant de la vieillesse.

soutien-gorgeTop : Monki – Soutien-Gorge : Princesse Tam.Tam  – Short : La Redoute

Alors j’en profite ! Ça ne se voit pas, ou peu en tout cas. Quand je porte un t-shirt beaucoup trop décolleté, ou que je me rend à un rendez-vous important par exemple, je remet un petit soutien-gorge en triangle tout simplement, et je l’enlève vite dès que je peux ! C’est comme une libération. Alors bien sûr, parfois on a un petit téton qui pointe par ci par la, mais ce n’est pas une provocation, c’est juste une question de confort, et après tout, c’est la nature non ?!
Je pense que la clé, c’est simplement de lâcher prise, de se dire qu’on est tous uniques et dotés d’une volonté individuel, et que quoi qu’il arrive, il y aura toujours quelqu’un pour vous juger et toujours quelqu’un pour vous admirer selon vos choix ! Alors pourquoi s’en priver ?! 😉

xx lily

Rendez-vous sur Hellocoton !

90 Comments

  1. prettylittletruth jeudi 16 juillet 2015

    Completement d’accord! Je ne porte plus de soutifs non plus depuis plusieurs annees et je ne m’en porte pas plus mal, bien au contraire 🙂

    Répondre
  2. Jade P. jeudi 16 juillet 2015

    je suis tout à fait d’accord avec toi et franchement je suis de plus en plus ravie d’avoir des « piqûres de moustiques » ! Du coup les’soutifs sont accessoires, plus pour le côté glamour que pour autre chose et du coup je me sens beaucoup plus libre ! I DO AGREE – FREE THE NIPPLES !
    Xxx
    Jade

    Répondre
    • Fancy Lily jeudi 16 juillet 2015

      Exactement, le soutif devient juste un accessoire supplémentaire à porter à l’envie, en accompagnement ou à laisser de côté ! Et on se sent si libre ! <3

      Répondre
  3. Audrey vendredi 17 juillet 2015

    Tout comme toi, au début, je complexais pas mal avec mes petits seins (85 A, pire que toi !), et puis par la suite, j’ai réalisé que des petits seins, c’est quand même cool. A nous les dodo sur le ventre, les seins non tombant, et le bonheur de ne pas porter de soutifs ! #teampetitsseins !
    Bisous 🙂

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Bonne idée cette #TeamPetitsSeins ! C’est totalement assumé 😀

      Répondre
  4. Mademoiselle Beauté vendredi 17 juillet 2015

    Qu’elle plaisir de lire un article comme celui-ci ! Tout ce que tu expliques je l’ai vécu ! Je n’ai pas accepter de me former et puis au fil du temps j’ai accepter d’avoir de la poitrine oui, mais aussi petite non! Aujourd’hui ça va quand même mieux, par moment ça me gêne un peu que ma poitrine soit aussi petite, mais bon nous sommes toutes différentes (:

    Il m’arrive de ne pas porter de soutien gorge et je me sens très bien, Bon disons qu’en public lorsque je pointe j’espère juste que ça ne se remarque pas trop, m’enfin comme tu le dis si bien, c’est naturel ! J’apprécie tout de même de porter de jolis dessous sexy, disons que ça varie selon mon envie.

    Merci,pour ton article ! (:

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Je suis entièrement d’accord avec toi sur le point des jolis dessous sexy, c’est aussi très agréable de se sentir ainsi et ça passe par les jolis dessous, c’est un point que je n’ai pas vraiment abordé dans mon article et pourtant il est important ! En tout cas merci pour ton retour, je suis vraiment ravie qu’on se reconnaisse dans mon témoignage.

      Répondre
  5. Moo vendredi 17 juillet 2015

    Moi, j’ai des bons melons, et franchement, parfois, j’imagine le bonheur de pouvoir (pour une question de confort) laisser mon soutif sur la commode 🙂

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Arf oui, c’est sur que pour les melons (hihi) je n’ai aucune solution à proposer 🙁 Merci pour ton témoignage en tout cas 🙂

      Répondre
  6. Lucie vendredi 17 juillet 2015

    Je suis complètement d’accord avec toi ! J’ai une poitrine un peu plus grosse, 90B, et je sais que dès que j’ai l’occasion (enfin j’essaie, je suis aux prémices du sans soutif) je retire mon soutien gorge ! Quelle libération ! Quand j’en porte j’essaie de mettre que des triangles sans rembourrage (j’ai toujours détesté cette mousse et quand je peux je la retire !!) et sans baleine. Alors après oui il faut assumer le petit téton qui pointe, le problème c’est le fait de devoir assumer car c’est complètement naturel. Enfin ! En tout cas ton article est très sympa.

    Bises

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Je suis entièrement d’accord avec toi concernant le petit téton qui pointe, c’est un peu ce que je voulais faire passer, dans le sens ou, en soit, personnellement on s’en fiche, mais parfois il y a des regards très très insistants qui deviennent gênant et la c’est compliqué de passer outre ! En tout cas merci pour ton commentaire <3

      Répondre
  7. Prunelle vendredi 17 juillet 2015

    En fait, cela dépend surtout de la taille de la poitrine. Pour des questions de confort, une fois passé le 95C, il est préférable d’en porter pendant la journée. Cela n’empêche pas de s’en passer à certains moments de la journée quand on est chez soi, notamment. C’est juste plus agréable d’avoir sa poitrine soutenue, parce que c’est pénible sans ça au quotidien, lors de la marche ou quand on fait un mouvement.

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Oui effectivement, je ne peux qu’imaginer le problème de seins plus imposants, et je veux bien croire que c’est difficile de se passer entièrement de soutien-gorge. Merci d’élargir un peu le coeur du problème 🙂

      Répondre
  8. Cynthia vendredi 17 juillet 2015

    Comme je t’envie ! Comme je suis plutôt du côté pastèque je n’ai pas cette possibilité ni celle de porter les jolis soutifs triangles tout légers.

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Ahah, il y a quelques années, j’enviais mortellement les « pastèques », je pense qu’on est jamais contente, comme les cheveux bouclés et les cheveux lisses ! Mais j’imagine ton désarroi face à la question <3

      Répondre
  9. Stéphanie vendredi 17 juillet 2015

    Tu as bien raison d’en profiter si tu le peux ! Moi, malheureusement, avec un 110C au compteur, je ne peux pas me le permettre, mais je m’en fiche un peu, je dois dire, car j’aime les beaux soutiens-gorges (enfin, quand j’en trouve à ma taille >.<).
    J'avais lu un autre article sur le sujet, je ne sais plus où, où la blogueuse elle aussi ne portait pas/plus de soutien-gorge, mais où en plus, elle disait que c'était un diktat imposé par les hommes, je ne sais plus quoi. Je trouve qu'il ne faut exagérer, là où certaines y voient une contrainte, j'y vois pour ma part une amélioration pour certaines. Je doute que les femmes qui étaient obligées de se bander leur poitrine trop volumineuse étaient vraiment bien dans leur peau et n'auraient pas voulu une petite aide de ce côté. Pourquoi ne pas accepter le progrès quand il se présente ? 🙂
    Bref, que chacune voit midi à sa porte. Si vous avez la chance de ne pas pouvoir porter de soutien-gorge, profitez-en ! Et tu as bien raison : les seins imposants, ce n'est pas du gâteau tous les jours ^^

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Je suis entièrement d’accord avec toi, je ne vois absolument pas cela comme un diktat imposé par l’homme, je trouve que c’est du féminisme poussé un peu à l’extrême. Le soutien-gorge a de réels avantages qui ne bénéficient qu’aux femmes, comme dans ton cas par exemple ! Et puis, comme le soulevait une autre lectrice en commentaire, c’est aussi agréable de se sentir sexy avec de beaux dessous !

      Répondre
  10. Nolwenn vendredi 17 juillet 2015

    Je trouve que les petites poitrines peuvent se permettre pas mal de choses notamment vestimentaires et qui du fait de l’absence de soutien gorge rendent la chose bien plus jolie.

    Parfois j’aimerai ne pas pouvoir en mettre. Bien qu’ayant perdu pas mal de poitrine en même temps que les kilos, c’est mieux quand j’en porte. Et puis j’ai les seins qui tombent je trouve alors bon, cachons la misère avec un soutien gorge :p

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Je ne suis pas experte, mais apparement le fait de ne pas porter de soutien-gorge musclerait les seins et permettrait justement qu’ils remontent, après une perte de poids par exemple ! Peut etre devrais-tu au moins essayer les soutiens-gorge léger et sans armatures ?! Ou alterner, si visuellement ça te gêne, tu pourrais ne pas en porter que le week end ou pépouze chez toi ?! Ca ferait peut-être des merveilles !

      Répondre
  11. Ophélia vendredi 17 juillet 2015

    Laisser tomber le soutien gorge, pourquoi pas, mais n’as-tu pas MAL ??

    J’ai une « petite poitrine » aussi, 85B, mais si je ne mets pas de soutif et que je descends les escaliers par exemple, il faut que je me les tienne xD sinon les secousses sont un peu douloureuses !

    Comment gères-tu cela ?

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Perso, je n’ai pas du tout du tout mal ! Parfois j’ai les seins un peu sensible (genre en période critique du mois), mais c’est seulement si j’ai un choc. Ils ne me font pas mal en marchant ou en descendant les escaliers. Du coup, je ne peux pas t’aider 🙁

      Répondre
    • Lou mercredi 20 janvier 2016

      Moi je sais que lorsque mes seins poussaient ou en période critique comme elle l’a dit en période critique, je me suis rendue compte que c’étais en l’enlevant dans ces périodes là que ça me faisais moins mal ! 🙂
      Tes seins sont pas habitués a êtres lâchés, je ne sait pas si tu dors avec soutient gorge ou pas mais si c’est le cas enlève le petit a petit et tu auras moins mal 🙂

      Répondre
  12. Chloé [Kinda Break] vendredi 17 juillet 2015

    Moi je dis vive les petits seins et OUI à une vie sans soutif. Soyons honnête, quand on fait un petit B5B à t’on vraiment besoin de les soutenir ? Non ! Clairement chez-moi le soutif c’est beaucoup plus pour assurer une jolie forme arrondie sous les tee-shirts, Alors si on assume ses petits seins, plus besoin de soutif et c’est clair qu’on y gagne en confort ! Perso je porte beaucoup de body et c’est le top !

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Ahah, merci pour ton commentaire hyper positif qui m’a fait bien rire !!! Et en plus, tu me donnes envie de tenter les body ! Tu les portes en guise de top, ou sous un haut ?!

      Répondre
  13. Les causettes de Célestine vendredi 17 juillet 2015

    Quelle chance! Je rêve aussi de pouvoir me libérer du soutien-gorge!
    Malheureusement, avec une forte poitrine, c’est vraiment pas possible…

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      J’ai eu beaucoup de commentaire comme le tien, et je me sens un peu désemparée car effectivement, pour les poitrines plus fortes, je ne sais pas s’il y a vraiment de solution ! En tout cas, merci pour ton petit témoignage, pleins de bisous 🙂

      Répondre
  14. Julia vendredi 17 juillet 2015

    Je suis dans la même mouvance que toi !! La seule différence c’est que j’ai une forte poitrine. Par contre on se rejoint car moi aussi j’ai été complexée. Depuis cet été j’ai enfin osé mettre des robes sans soutien-gorges (car on le verrait et ce serait très vilain). Quel soulagement !!! Et là je commence à me baigner topless : une première !! J’apprécie de plus en plus car es soutifs commencent à me serrer, me gêner… Bref j’en mets quand-même mais moins qu’avant. et ça risque de continuer car je me sens bien et je n’ai pas réflexions (une surprise pour moi…). 😉

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Ahah, le topless, je n’ose pas encore, mais je peux imaginer le kiff ! En tout cas, ton commentaire fait du bien car j’ai eu beaucoup de commentaire me disant « j’ai une forte poitrine, je ne peux vraiment pas ! » que je comprend entièremment bien sur, mais c’est chouette que des filles tentent le truc même avec des seins plus imposants ! Allez, team #FreeTheNipples 😛

      Répondre
  15. Amélie vendredi 17 juillet 2015

    Malheureusement pour moi, 22 ans et déjà les seins tombants de grand-mère (j’ai vécu 2 grossesses et je vit encore un allaitement long, mais c’était déjà le cas avant), et la « faute » à l’allaitement, les bouts de seins qui pointent c’est H24… Du coup à la maison c’est la liberté des nichons, mais à l’extérieur je ne pense pas pouvoir me le permettre…
    Par ailleurs, les petits soutien-gorges triangle me font de l’oeil ! Mais ma poitrine est un peu trop généreuse pour ça et du coup là non plus ce n’est pas « adapté »… Mais qui sait, peut être qu’un jour j’oserai ? 🙂

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Je pense que la clé, c’est vraiment ça : OSER ! C’est la vie, tu as des petits bouts, tu allaites, et tu as besoin de prendre un peu soin de tes nénés, alors profites ! Et comme je le disais a une autre lectrice, il parait que ne pas porter de soutien-gorge muscle les seins et les fait remonter, alors qui sait, ça se trouve, ils remonteront ! Tu as eu des enfants tot, ton corps est encore jeune, il faut le prendre comme une chance je pense 🙂

      Répondre
  16. Tiffany du boudoir vendredi 17 juillet 2015

    Pas de liberté pour moi… . Je fais du 90C, et je suis maman. Je te laisse imaginer le coup de mou qu’ont eu mes seins après l’accouchement. J’utilise un serum sculptant, j’ai pu retrouver à moitié la tonicité de mes seins. Malheureusement le soutien gorge est presque une obligation pour moi. Peut-être j’essaierai les triangles légers, comme tu les appelles si bien… Mais l’enlever entièrement, sera impossible. Ils ont besoin de maintient. Profitez bien de vos seins petites chanceuses! 😉 Très bel article en tout cas. Tu as bien raison!

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Je ne peux qu’imaginer la situation, et t’encourager de tenter le coup des petits triangles, au moins de temps en temps ! Je suis sure que ça leur fera du bien 😛

      Répondre
  17. Ladybosco vendredi 17 juillet 2015

    Tu as trouvé ce qui te convient, une facon de vive avec laquelle tu es à l’aise et tu as même réussi à vaincre tes complexes et c’est bien là le principal. Personnellement je fais partie des fortes poitrines et j’envie cette liberté que tu as car pour moi c’est impossible, l’absence de soutien-gorge est tout sauf confortable et la recherche de dessous à la bonne taille et restant sexy un combat permanent… Alors tu as raison, savoure ce confort et aux diable les offusqués, ils n’ont qu’à regarder ailleurs…
    Juste cependant une précision, le sein en lui-même ne contient aucun muscle donc je ne vois pas comment un soutif peut l’atrophier… Le seul muscle est en-dessous des seins, ce sont les pectoraux… Et le sein tombant est malheureusement le fruit de la loi de la gravité (et du vieillissement de la peau) et touche donc d’autant plus les fortes poitrines…

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Ahah, la biologie c’est pas mon fort. J’ai tenté de retranscrire plus ou moins ce que j’avais compris d’un article sur les effets néfastes du soutien-gorge, et j’ai du amalgamer avec le muscle avec les tissus qui composent le sein, qui apparemment se détendrait en n’étant pas sollicité. Mais comme je l’ai précisé dans l’article, ce ne sont que des études que j’ai lu et personnellement, je ne me sert de cet argument que pour me donner bonne conscience 😛 En tout cas, merci pour ton commentaire que je trouve très intéressant !

      Répondre
  18. Claire vendredi 17 juillet 2015

    Ton article et les arguments que tu avances sont vraiment très intéressant et laisse à réfléchir. Je fais comme toi un 85B et j’ai le même « historique » quant au regard que j’ai sur ma petite poitrine. J’ai mis toute mon adolescence à l’accepter et je considère aujourd’hui que c’est un cadeau et que les petites poitrines sont plus élégantes même si ce n’est pas au gout de tous !
    Je suis une adepte des triangles mais j’avoue me sentir bien quand je n’en porte pas, surtout en été quand je porte des tops très légers. Par contre, l’hiver où l’on est enfoui sous des tonnes de couches, j’aurais du mal à me sentir féminine sans soutien-gorge, je ne sais pas pourquoi!

    Je te remercie pour cet article !

    Passe un agréable week-end !

    http://www.plume2geekette.com/

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Hihi justement j’ai vu passer ta petite photo Instagram tout à l’heure, je n’avais pas encore vu ton commentaire mais ça m’a fait penser à tout ça ! Je comprends ton point de vue sur la féminité en hiver, ou l’on est enfoui sous des couches de laines. Je sais que personnellement, ça ne me dérange pas, mais certains jours ou j’ai vraiment besoin de sentir cette féminité, un joli soutien-gorge, il n’y a rien de mieux !
      Merci pour ton commentaire, et excellent week-end a toi aussi <3

      Répondre
  19. Cendra vendredi 17 juillet 2015

    Très intéressant et effectivement c’est un sujet original et peu abordé!
    J’ai également une petite poitrine, je pense que se passer de soutien gorge est plus facile dans ce cas là.
    Tu sais quoi, je vais même aller plus loin: j’imagine un futur, mmmh, allez dans 200 ans, où le soutien gorge sera vu comme on regarde actuellement les serre tailles, considérés maintenant comme un objet qui faisait atteinte au confort féminin (un calvaire à porter). Qui sait, tu es peut être le précurseur d’une future liberté nouvelle!
    N’empêche que, en temps de canicule, le soutien gorge est une torture, grrrr (là, je l’ai enlevé justement, faut pas déconner) …

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Ahah, ton commentaire m’a fait beaucoup rire, ça se trouve tu as totalement raison !

      Répondre
  20. Amalia_Okia vendredi 17 juillet 2015

    Coucou, quel article sympa ! J’adore tes photos. 🙂
    Pour ma part je suis dans le clan des complexées dans le sens… inverse. Très forte poitrine pour moins d’1m60. Je ne peux rien m’autoriser sans déclencher des regards désapprobateurs / outrés / pervers. Donc ni décolleté, ni dos nu, et encore moins le sans soutif… Mais à la maison, oui, c’est l’une des premières choses que je fais, enlever ce satané truc. La tronche de ton corps après une journée avec les armatures qui s’enfoncent sur ta peau, on en parle ? 🙁
    Bref je songe parfois même à une « réduction » mammaire mais essaie pour le moment de m’accepter comme je suis… Donc bravo ! Vive les petites poitrines ! Je trouve ça tellement sexy et beau !

    À bientôt !
    Amalia_Okia
    http://conseil-dabeille.blogspot.fr/

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      Oui en fait tu soulèves bien le fond du problème : c’est vraiment le regard des autres, devoir assumer les regards insistants, les reflexions… je comprends ton mal-être face a cette situation ! En tout cas merci pour ton gentil commentaire, et courage, on est toutes différentes et on va pas changer pour les autres ! 😉

      Répondre
  21. Olive Silverfrost vendredi 17 juillet 2015

    J’ai aussi arrêter depuis un bout de temps , plus par problème de confort car je ne supportait plus les accroche , je suis passer au brassière d’abord puis a plus rien , l’été c’est un peu plus difficile car j’ai encore cette gène des téton qui pointe (surtout lors des repas avec la belle famille) donc je repasse parfois au brassière .
    J’en met aussi au boulot car ma tenue est plutôt rêche et que c’est parfois douloureux .
    Mais je suis tellement mieux sans .

    Répondre
    • Fancy Lily vendredi 17 juillet 2015

      C’est amusant car moi qui suis plutôt pudique, j’ai justement commencé à ne plus en porter l’été dernier chez mes beaux-parents ! En tout cas, on est d’accord, on est vraiment mieux sans !

      Répondre
  22. Marie Turenne vendredi 17 juillet 2015

    Bel article, très bien illustré !
    J’ai arrêté aussi, mais plus pour raison de santé.
    Si cela vous intéresse de lire mon témoignage : https://marieturenne.wordpress.com/2014/07/14/soutien-gorge-utilite-ou-simple-habitude/
    En bonus, un massage pour se faire du bien à nos chers seins <3
    Belle journée !

    Répondre
  23. lily vendredi 17 juillet 2015

    Parfois je ne porte pas de soutien gorge mais vive les réflexions. Je love ton article.

    Répondre
  24. Happy Swallow vendredi 17 juillet 2015

    Coucou,

    Justement en me connectant sur Hellocoton, j’allais taper « soutien-gorge » dans la barre recherche pour voir quels étaient les articles sur le sujet. Et finalement non, j’ai préféré jeter un coup d’oeil à la catégorie « Lifestyle » en me disant qu’il n’y aurait rien sur le sujet que je recherche. Et là, ooooooooh magie, je vois ton article à la UNE! !
    Comme tu dis, il y a relativement peu d’articles sur le sujet. Pour ma part, je n’en porte plus en hiver, tout simplement car je ne le supporte plus. J’aimerais ne plus en porter du tout, mais je fais un 90C, ce n’est pas énorme, mais c’est suffisant pour avoir une poitrine tombante 🙁 et puis j’aime pas du tout les tétons apparents (je pense acheter des cache-tétons). Du coup, je n’ose pas sortir sans soutien-gorge en été. Je pense que c’est surtout une question de pudeur…

    En tout cas, merci pour cet article 🙂

    Répondre
  25. Elisa samedi 18 juillet 2015

    Qu´est-ce que j´aimerais (ou aurais aimé) faire ca!
    Maintenant, à mon âge et avec un 95/100 de poitrine plombante, je ressens toujours ce manque de liberté, ce grand manque de confort .
    Cela sera peut-être dans une autre vie.
    Amitiés

    Répondre
  26. Lys Blanc samedi 18 juillet 2015

    Merci pour cet très bel article! J’avais lu un article il y a quelques jours sur l’inefficacité voire la dangerosité des soutien-gorges, puis j’avais oublié… Je n’y avais pas tellement cru. Après quelques recherches, ce serait fort plausible. Ton article m’a aidé à sauter vraiment le cap. Je commençait à ne plus en porter suite à la canicule ( et j’ai toujours trouvé horrible les bretelles de souti-gorges qui dépassent, j’essayais d’assortir les couleurs ou porter des sans-bretelles.).
    Là j’en envie de sauter le cap car malgré mon petit 85B, j’en ai marre des douleurs en deuxième partie de cycle. Apparemment sur les forums, beaucoup disent que les muscles se renforcent, que les douleurs disparaissent.
    Merci pour cet article qui vient de m’aider ã sauter le cap!
    Bien évidemment je pense qu’il faut quand même faire un peu de sport , mettre de l’eau froide etc… En rentrant de vacances je publierai ma dernière crème nénés,je parlerai de toi 😉
    Et dire que je commençais à dire à mon aînée  » bon, il faut que tu mettes un soutien-gorge ma fille, les garçons vont commencer à te regarder ». Je crois que la femme à encore du chemin à faire, même moi!
    Bises et merci!

    Répondre
  27. Kariana samedi 18 juillet 2015

    Il m’arrive de ne pas en porter mais généralement c’est à la maison, j’ai toujours honte quand je sors, j’ai l’impression que tout le monde le remarque et que j’ai une pancarte autour du cou avec écrit « exhibitionniste »… c’est aussi une question de mentalité et je suis d’une pudeur énorme.

    Répondre
  28. Dearjoy samedi 18 juillet 2015

    Tu te plains avec ton 85 B – Moi je fais du 90 A voir B selon les marques ! Alors prout ;p !
    Mais c’est sur que j’en mets pas tout le temps .. juste quand je dois sortir mais chez moi c’est raaaare que j’en mette, la flemme et puis franchement.. même quand j’en mets je me demande ce que ça retient XD ! Bref ahah.

    Répondre
  29. Natasha ❀ Echos verts samedi 18 juillet 2015

    Merci beaucoup d’avoir partagé ton expérience sur ce sujet peu abordé ! Comme toi, cela fait un an maintenant que je ne porte plus de soutien-gorge, pour une question de confort. Cela dit, il m’arrive également d’en remettre lorsque je porte un vêtement dans lesquels le fait que je ne porte pas de soutien-gorge est trop évident- ça me gêne qu’on voit mes tétons pointer je dois bien l’avouer ! Donc c’est surtout en été où je porte des petits hauts légers que le soutien-gorge fait sa réapparition… et paradoxalement, c’est en été, quand il fait chaud et que je bouge davantage que le port du soutien-gorge me gêne davantage ! J’ai toujours et des soutien-gorges à armatures. Saurais-tu dire si les SG triangles comme les tiens sont plus confortables ? Encore merci pour ce partage 🙂

    Répondre
  30. Charlotte samedi 18 juillet 2015

    Ce n’est pas un article commun, et je le trouve très bien écrit. Ayant une poitrine assez forte, je n’ose pas sortir sans soutien-gorge, mais des que je suis à la maison, il me quitte. C’est très agréable de se sentir libre.

    Bises

    Répondre
  31. Béné dimanche 19 juillet 2015

    Je ne pourrais pas arrêter d’en porter, c’est trop inconfortable. j’en mets même la nuit, des lâches ou des trop grands. Je ne supporte pas d’être sans.

    Répondre
  32. Graines vertes #2 | Échos verts dimanche 19 juillet 2015

    […] mode de vie qui correspond davantage à mes besoins et mes valeurs. J’ai donc lu avec intérêt l’expérience de Fancy Lily qui ne porte plus de soutien-gorge depuis un an également et j’ai particulièrement apprécié […]

    Répondre
  33. lauraleen dimanche 19 juillet 2015

    J’aime de moins en moins les push up et durant l’été j’essaye de porter des soutiens gorges légers sans armatures et sans mousse ! Voir rien du tout, surtout en sortant de plage et de la piscine. C’est tellement désagréable d’avoir un soutif froid et mouillé sur soi… j’ai egalement que les soutifs servent a rien et ya rien a retenir qd on fait du 85a… belle initiative 😉

    Répondre
  34. Nina dimanche 19 juillet 2015

    Un article osé mais intéressant… et j’ai adoré , également les photos qui sont très belles.
    Pour ma part, je suis entièrement d’accord avec vous que quand on a une petite poitrine , Pourquoi s’embêter avec un soutien-gorge?
    Moi j’ai une poitrine plutot imposante et j’aurai tellement aimé en avoir une plus petite et j’aurai fait comme vous , pas de soutien-gorge pour être à l’aise.
    A bientot

    Répondre
  35. Illyria dimanche 19 juillet 2015

    Merci pour cet article!
    Pareil que toi, j’ai une petite poitrine qui ne nécessite pas de soutien gorge, mais je n’ose pas encore franchir de ne plus en porter, notamment parce que même sans push up, cela fait une plus grosse et une plus jolie poitrine, mais ton article me motive à franchir le pas!

    Répondre
  36. Mila dimanche 19 juillet 2015

    Tres bel article, je suis contente que vous avez surmontée les complexes de l’adolescence. Je vous envie vraiment, moi qui fais du 80e (et oui ca aussi existe et ca donne des complexes comme vous avez aussi bien ecrit – les pasteques je les ai souvent entendu!), je ne peux vraiment pas me permettre de sortir sans soutien gorge, et les triangles ca reste une reve.. Je pense donc que question comfort ce n’est pas pareil pour tout le monde.

    Répondre
  37. juliette lundi 20 juillet 2015

    Je lis ton article alors que justement, ce matin, je n’ai pas enfilé de soutif ^^ J’adore ne pas en mettre quand je suis chez moi, j’ai encore du mal à ne pas en porter quand je sors, mais je vais y songer ! Bravo pour cet article (et la photo de dos est top !).

    Répondre
  38. Vanessa lundi 20 juillet 2015

    Je trouve ça super. Il m’arrive souvent de ne pas mettre de soutien-gorge en été, j’adore la sensation !
    Comme Ophélia, ça me gêne un peu quand je descends les escaliers mais je les tiens discrètement avec mon bras et voilà.
    Par contre, j’ai une collection de t-shirts blancs (légèrement transparents) et je ne me vois pas ne rien porter en dessous.
    Les tétons qui pointent je trouve ça mignon mais c’est plutôt le regard des autres qui pourraient me déranger. Plein de garçons s’imaginent que ça signifie qu’on est excitée… alors qu’il fait simplement froid.
    Je ne suis pas encore au zéro soutif mais j’y pense. Et puis c’est vrai que souvent je mets un soutien gorge simplement parce que ça donne l’impression que j’en ai un peu plus (c’est plus harmonieux avec mon popotin).
    Merci pour cet article ! 🙂

    Répondre
  39. sofi mardi 21 juillet 2015

    Bonjour,

    Je ne porte plus de soutif depuis 3 ou 4 ans… toute petite poitrine donc à un moment je me suis demandé pourquoi je m’acharnais à dépenser autant d’argent dans un turc inconfortable et inutile ! Et puis j’ai vu un petit reportage sur des femmes qui ne portaient rien, même enceinte, même en footing ou autre sport, suivies par un médecin qui militait pour le no-soutif. Alors j’ai arrêté tout et je m’en porte très très bien. Une brassière de temps à autre quand je porte une robe blanche et donc un peu transparente.

    Merci pour cet article.

    sofi

    Répondre
  40. Sophie mercredi 22 juillet 2015

    ah lala
    lorsque j’etais ado j’etais dans la catégorie « Pastèque, Melon » et sans soutif, ma mere me trouvait trop jeune ! je détestais mes seins, beaucoup trop gros encombrants, gros et visibles
    Puis j’ai allaité longtemps mon fils et je suis passée du coté « serpillière » des petits seins mais qui tombent. J’essaie parfois de ne pas mettre de soutif mais je trouve que ca ne fait pas beau (sur moi), par contre effectivement je me limite a des brassieres ou des triangles, pas d’armatures, pas de coque …
    apres t’avoir lue je vais quand meme peut etre essayer du sans rien sauf pour le sport et les gros decolletés. Merci pour cet article, ca fait du bien.

    Répondre
  41. LeeLoo jeudi 23 juillet 2015

    Raaah tu me fais tellement rêver… C’est le premier geste que je fais en rentrant chez moi le soir, enlever soutif et bijoux pour me sentir libre. Je n’ai pas des petits seins, mais ils ne sont pas gros non plus, je ne sais pas si j’oserai sortir sans soutien-gorge, je me sentirai certainement « toute nue » tellement pour moi c’est la norme, comme de porter une culotte, c’est vrai que je ne me suis jamais posée la question. Mais ton article et les commentaires me font réfléchir… peut-être qu’un jour j’oserai !

    En tout cas tu as bien raison de faire comme tu as envie, comme tu sens le mieux !

    Répondre
  42. Marine vendredi 24 juillet 2015

    Merci, merci pour cet article, ça fait du bien de voir qu’on n’est pas seule à se sentir plus libre sans soutien-gorge. J’ai également lu beaucoup d’articles concernant les méfaits des soutien-gorge pour la fermeté des seins. Je pense qu’on semble toutes plus ou moins d’accord : il est temps de laisser un peu de liberté à notre chère poitrine ! Bon week-end ! Bisous

    Répondre
  43. Liberté dimanche 26 juillet 2015

    Super ton témoignage sur ton « nobra »! Comme tu t’en es rendue compte, pas mal de filles ont répondu (assez positivement d’ailleurs, merci à elles) pour partager leur vécus… le sujet du sans soutif’ reste encore un peu tabou mais petit à petit les choses changent… et tu es très loin d’être la seule à faire un article là-dessus!

    Je suis un homme (hein le seul ici!?) et je t’assure que regardé avec un point de vue masculin (en tout cas le mien!) le soutien-gorge ressemble à un supplice! La preuve, c’est que les filles qui l’enlèvent, parlent d’une véritable libération! Après c’est vrai que pour les « melons », qu’ils soient charentais ou autres… c’est pas évident. MAIS ça reste possible… il faut faire preuve de patience et savoir comme s’y prendre… Les petites poitrines sont clairement avantagées, et physiquement je trouve ça aussi plus joli.

    Les femmes ont peur que leurs tétons pointent, mais il y a rien du tout de honteux, c’est juste la nature quoi… les hommes aussi peuvent pointer! Tout ça n’est rien d’autre qu’un formatage culturel, une fabrication artificielle qui fait vendre des « porte-seins » à des filles qui pour la plupart n’en ont pas besoin… en France la plupart des filles ont de petits bonnets, ça me fait assez mal de voir cet emprisonnement… et par 40°C à l’ombre comme en juillet cette année je trouve ça juste absurde de rester collée avec un soutien-gorge… il y a d’autres façons de faire, sans pour autant être « vulgaire »…

    Les hommes vont toujours regarder les seins de toute façon, avec ou sans soutien-gorge. Après je crois qu’il faut réaliser qu’être sans soutif, ça ne va aucunement les exclure de la société. Par contre le gain apporté est juste énorme. Et personne ne fera la démarche à leur place… si elles ne veulent pas, tant pis, c’est leur choix 🙁

    J »ai fait un site sur les dangers du soutien-gorge et les bienfaits des seins libres : http://www.freetheboobies.fr J’essaie d’expliquer pourquoi c’est très mauvais d’en porter quotidiennement, les bénéfices de ne pas en porter, etc. J’ai fait pas mal de liens vers des témoignages comme le tien… et il n’y en a pas que pour les petits seins!
    Bref, j’espère vraiment que ça pourra aider les indécises ou simplement faire réfléchir tout le monde!

    Bonne santé et profite bien de la vie!

    Répondre
  44. Amandine jeudi 27 août 2015

    Bonsoir, si je puis me permettre, je trouve que 85B c’est loin d’être une petite taille de poitrine… Que devrait-on dire des bonnets A dans ce cas-là? Mais c’est peut-être la vision que l’on a de notre 85B quand on en est complexée ! 🙂

    Pour ma part, j’aimerais beaucoup me libérer du fardeau du soutien-gorge, or il se trouve que mes seins ont une grande différence de taille! Le sein gauche doit faire du 90/95B, et le sein droit 85/90B (selon les magasins, et le type de soutien-gorge). Il y a donc une bonne taille de différence, même plus je crois, car quand je met un soutiens gorge à la taille de mon petit sein, le gros sort carrément ahah x)

    Du coup, c’est vrai que ça m’empêche d’enlever le soutien-gorge en public car, la différence se voit. Elle se remarque quand j’ai certains soutifs, mais alors quand j’en ai pas… c’est une cata, le sein gauche tombe, tandis que le droit se tient très bien.

    Mais, j’enlève mon soutien-gorge quand je suis chez moi, ou avec ma famille, mon petit-ami, ou même certains de mes proches en qui j’ai confiance (ou qu’en tout cas je me fiche de l’apparence que j’ai)

    En fait, globalement, je m’en fiche qu’ils ne soient pas de la même taille, mais c’est vrai que dans notre société, où tout est basé sur l’esthétique… Je vois déjà venir les regards moqueurs, voire les mauvaises remarques !

    Jusqu’ici j’ai seulement osé de sortir sans soutien gorge quand j’ai un gros pull l’hiver, et que je vais faire quelque chose de banal de type aller en cours à la fac pour 2h au fin fond de la salle de 18h à 20h.

    Pour ce qui est des soutiens gorge en triangle, ou fluides, c’est une cata aussi sur moi, ça ne tient rien du tout.

    pour l’instant j’ai trouvé une solution intermédiaire, c’est le bandeau ! avec les petites mousses fines dedans, pour éviter l’effet tétons qui pointent, et cela tient un peu la poitrine histoire que mes seins semblent à peu près de la même taille, mais avec les douleurs du soutif en moins (bon, le hic, le bandeau est sans bretelles, donc ça glisse !)

    Voilà, toute une histoire, ces nénés !

    Répondre
  45. Mad vendredi 28 août 2015

    Bonjour !

    Je lis beaucoup de commentaire de personnes qui ne « se permettent » pas de se passer de soutiens-gorge à cause de la taille de leur poitrine.

    Et bien Mesdames, je fais un 90F et ça fait maintenant plus d’un an que j’ai arrêté le soutif !
    Au début, il ne faut pas se mentir, ça fait mal, ça tire, impossible de faire quelques pas en trottinant… Mais la Nature est bien faite, le corps s’adapte, se muscle et évolue !

    Aujourd’hui, plus aucune douleurs (à part celles qui précèdent les règles, mais elles étaient déjà là avec le soutif) alors qu’avant j’avais souvent la poitrine sensible, surtout sur les cotés, avec des points un peu douloureux. Plus de marques aux épaules non plus du au poids à supporter sur de fines bretelles. Plus de marques dans le dos.

    Et me direz-vous, quels changements physiques ? Et bien mes seins ne tombent pas plus qu’avant (bon je ne les ai plus sous le menton comme quand ils étaient maintenus, mais à 28 ans ça se tient encore pas trop mal :p) ! Je n’irai pas jusqu’à dire qu’ils ont remonté non plus, non, mais ils ont changé de forme, ils sont plus toniques. La peau du sein est moins fine, moins transparente, moins fragile. Détail important aussi ! Fini les mamelons dilatés et énormes du à la chaleur du sous-vêtement et à la compression, tout s’est resserré ! Fini aussi les tétons fragiles et irritables. De ce coté là c’est le paradis.

    Niveau entretient, un petit massage le soir à l’huile de Belis au début (pâquerette), et maintenant du monoï pour stimuler la tonicité et hydrater la peau (je précise que je n’ai pas attrapé de vergetures).

    Voilà, pour TOUTES celles qui hésitent, un conseil, n’hésitez plus ! La seule difficulté pour moi c’est d’accepter de voir sa silhouette changer un peu, et d’accepter le regard des gens (si regard accusateur il y a !).

    Bon courage à toutes 🙂

    Répondre
    • Fancy Lily dimanche 30 août 2015

      Merci pour ton super témoignage ! Que du positif ! 🙂

      Répondre
    • Amandine dimanche 30 août 2015

      c’est vrai, c’est le regard des gens qui est le plus difficile, et c’est étrange, pour moi ça influe même sur ma sensation d’avoir ou non un soutien-gorge.
      Quand je suis chez moi, je suis mal avec un soutif, il faut que je l’enlève au plus vite. Mais si je prévois de sortir faire la fête, là, par contre il m’est inconcevable de sortir sans un soutien-gorge ! Car je ne vais bizarrement pas me sentir assez « jolie », alors que mes seins sont bien les même avec ou sans soutif. Mais le fait de savoir que l’on va peut-être remarquer que je ne porte pas de soutien-gorge, et bah ça m’angoisse et ça influence la sensation que je ressens pourtant positive quand je ne porte pas de soutien-gorge.

      Du coup, j’ai décidé de m’offrir un très joli soutien-gorge dans lequel je mettrai un petit peu le prix (enfin, pas quelque chose d’irréaliste non plus), un soutif qui m’ira vraiment, qui ne me fera pas mal du tout, au moins, je sais que pour les jours où je ne me sens pas de faire tomber le soutif et bien j’aurai celui-ci, dans lequel je me sentirai bien.
      J’espère trouver cette perle rare aha !

      Répondre
      • Liberté lundi 31 août 2015

        En fait je pense que c’est 80% de psychologique (voir plus, j’ai pas mesuré avec précision…). La plupart des femmes en France n’ont pas une grosse poitrine, physiquement, c’est d’autant plus facile de s’adapter. Mais ça bloque dans leur esprit car on se met beaucoup trop la pression concernant l’apparence, surtout avec les seins… ça en devient même futile! Il y a une vraie « barrière invisible » qu’elles ont encore du mal à franchir…

        J’ai réalisé il y a tout juste quelques mois que beaucoup de femmes n’aiment pas tant que ça les soutien-gorges et l’enlèvent une fois à la maison. C’est un signe qui ne trompe pas… je remarque qu’elles en portent moins ces derniers temps, j’en suis très heureux pour elles. C’est quand-même plus naturel que ces affreux trucs…enfin c’est mon avis!

        La liberté il faut toujours aller la cueillir soit-même… c’est en refusant ce genre de pressions que les femmes se libèrent, pas en souscrivant à cette société marchande. Et plus elles seront nombreuses à se libérer du SG moins on y prêtera attention…

        Répondre
  46. Vero mardi 1 septembre 2015

    Bonjour à toutes !

    Je suis heureuse de lire tous ces commentaires a je voulais amener ma contribution.

    J’ai arrêté de porter des soutien gorges depuis début juin. Il y a deja quelques mois que ça me démangeait mais je n’osait pas de peur que ça se voit et d’avoir des commentaires désagréables.
    Du coup j’ai commencé à la maison et mon mari m’a dit que ça ne se voyait pas que je n’en portai pas.

    Du coup j’ai demandé a ma meilleure amie si elle a constaté un changement, elle m’a demandé si j’avais minci 😉
    C’est à ce moment la que j’ai pris confiance, me disant que ce n’était que dans la tête.
    Mais c’est vrai que de sortir la première fois dans la rue, faire les courses, ça fait drôle quand même.
    J’ai la chance qu’il ne tombent (presque) pas alors que je viens de fêter mes 40 ans. (je fait un 95 C).
    Ils sont encore assez ferme, ça aide.
    Du coup je suis partie en vacances, et j’ai mis « zero » soutif dans ma valise !

    En ce qui concerne le topless, la c’est différent vu que je l’ai toujours fait. Je n’ai mis que très rarement des soutifs sur la plage. Vous allez me dire, j’ai grandi avec la mode des seins nus, donc c’est normal.
    J’ai commencé à en mettre vers 20 ans, puis plus, puis remis après mon accouchement, et depuis 5 ans je n’en mets plus du tout sur la plage . Tout dépend ou je suis quand meme, j’en met toujours un dans le sac de plage au cas ou. En tout cas, je déteste avoir les nénés mouillés toutes la journée.

    Voili voilou

    Répondre
  47. Yves vendredi 4 septembre 2015

    Pour celles qui veulent des infos sur le sujet:
    http://fr.slideshare.net/Yves971/le-danger-du-soutien-gorge-52
    Toutes les sources sont à la fin.
    Bonne lecture

    Répondre
  48. Anne mercredi 14 octobre 2015

    Je trouve ton article vraiment très bien! Je me retrouve complètement dans tout ce que tu dis! Mais je n’ai pas encore passé le cap des triangles malgré mes 22ans. Grâce à ton article je pense que je vais pouvoir mettre un premier orteil dans ce monde! Merci beaucoup!

    Répondre
  49. valentoune jeudi 15 octobre 2015

    J’ai un peu de mal avec les problèmes liés aux soutien-gorges. un coup ils empêchent le sein qui tombent, et un coup ils le provoquent. Parait-il même qu’ils favorisent le cancer du sein… (là ça fait flipper). Qu’ils compressent la poitrine, le muscle, ça je n’en doute pas (je le vois le soir quand je retire mes sous vêtements).

    J’ai même entendu parlé d’une Nana qui aurait arrêter d’en porter (même pour le sport (est-ce vraiment une bonne idée?), et le résultat aurait été des tétons qui diminuent ???

    Il vafalloir encore quelques années avant d’en savoir un peu plus, mais la plus grande frustration pour moi, c’est de ne pas pouvoir tester le no bra… Avec une aussi grosse poitrine, la gravité se fait sentir, j’avoue, que je ne me sentirais pas bien dans ma peau… Donc pour moi ce sera, armatures obligatoires, pas de rembourrage, et des pompes pour remonter tout ça (le téton qui pointe ça fait des années que je l’experimente, je prends les soutifs les plus fins pour garder la forme naturelle du sein et avoir lemoins d’épaisseur en plus,, et ça ne me gêne pas du tout !)

    Merci d’aborder le sujet en tout cas 🙂

    Répondre
  50. Coffee Vegie mercredi 28 octobre 2015

    Moi aussi je complexe beaucoup ( ENORMEMEMENT ) sur ma poitrine, et je n’ai que 17 ans ! Je sais bien que je n’aurais jamais de gros airbags a en faire tourner les esprits, mais je pense que l’idéologie du  » libre comme l’air » est une étape de l’acceptation de soi. Ton article est génial, c’est réconfortant de se dire qu’on est pas seule dans ce genre de situation ^^

    Répondre
    • Fancy Lily mercredi 28 octobre 2015

      Je suis ravie si ça peut aider ! Tu n’es pas seule, d’ailleurs je pense qu’on n’est jamais seul dans une situation, il faut arreter de se soucier du regard des autres, y a toujours qqun qui sera la pour critiquer et voir le mal ! No stress, vis ta vie comme tu le sens, et si ça implique ne pas porter de soutien-gorge, fais le ! En plus, tu es du coté plus facile des petits seins, je te jure que personne ne fera la différence ! 😉

      Répondre
  51. marie mercredi 9 décembre 2015

    Bonjour à toutes et tous

    petite présentation,55 ans petit modèle fine et menue et 85b pour mes seins
    grâce à la relation avec mon mari qui est un adorateur de petits seins ,il a su me mettre en
    confiance dès le début de notre relation ,et comme il adorait que je me promène seins nus dès que nous étions seul ,j’ai pris l’habitude de vivre comme cela surtout aux périodes de chaleur
    ensuite monokini et depuis je ne mets plus du tout de haut que ce soit pour promenade,courses ,baignade ,bronzage etc etc enfin les choses de la vie courante
    le regard des autres ,je n’y fait pas attention ,et encore moins à ceux des hommes ,cela ne me dérange absolument pas et même si parfois ils sont insistant je n’y prête aucune attention ,je vie comme je me sens le mieux dans mon corps et dans ma tête et si comme disait un témoignage ,j’ai envie de me promener seins nus ,je ne vois pas pourquoi je me
    l’interdirait !

    de toute façon que je les montre ou pas ,ou que je les cache ,on est quand même regardé
    alors fière de ma poitrine ,fière d’avoir des petits seins ,tant mieux si cela peu faire plaisir
    aux nombreux voyeurs que l’on croise tous les jours tant qu’ils restent à leurs places sans
    agressivité ! mais en plus de 20 ans ,jamais ,jamais eue aucun soucis ,mais des compliments oui

    alors n’hésitez pas et bonne continuation sur ce sujet

    Répondre
    • Mad jeudi 10 décembre 2015

      wooaaa ! un bel exemple de femme qui s’assume et qui sait vivre pleinement sans se soucier du regard des autres !
      Un grand bravo et un grand merci pour votre témoignage qui force le respect.
      (un coup de chapeau à votre mari également car si tous les hommes étaient aussi tolérants et aimants il y aurait moins de complexées !)

      Répondre
  52. Melo vendredi 8 janvier 2016

    Personnellement je fais un bonnet E et j’ai également arrêté récemment les soutien-gorges !
    Je porte un body ou un debardeur stretch sous mes habits pour les soutenir un tout petit peu sans les empêcher de bouger
    Merci de ton témoignage je me sens moins seule 😀

    Répondre
  53. fanny jeudi 11 février 2016

    Ce sont de formidables témoignages ! J ai aussi décidé de faire un forum sur le sujet pour aller au delà du simple témoignage et créer une petite communauté sur les seins libres lol.
    Si vous voulez me rejoindre ce serait géniale !
    Vivresanssoutiengorge.LeForum.eu ( les majuscules semblent importantes pour accéder)
    J espère que l hôte de ce site n y verra as pas une concurrence mon idée étant de dépasser le simple commentaire et créer un groupe de copine qui partage cet état d esprit ou se pose la question. !

    Répondre
    • Liberté mardi 23 février 2016

      Superbe initiative de ta part aussi d’avoir lancé un forum dédié au sujet 😉 car je crois qu’on en parlera jamais assez! Les femmes te remercieront de ce petit geste 🙂
      J’ai fait un lien vers ton forum sur mon site (www.freetheboobies.fr) histoire de le booster pour son lancement 😉

      Répondre
  54. Victor jeudi 31 mars 2016

    Bravo à Marie pour son « rien à faire des autres ».
    Dur dur de vivre avec comme ligne de vie : que vont dire les gens?
    Je me demande même si il ne s’agit pas à l’extrême de jalousie (à part les personnes injurieuses).
    Il est dit que les grosses poitrines souffrent au début de la suppression du soutien gorge (15 jours à 1 mois) mais peu à peu, les tissus s’adaptent et au bout d’un certain temps, il devient inconfortable de se remettre au soutien gorge). Beaucoup de Femmes constatent ce changement qu’elles croyaient improbable, alors….
    Pour les mecs qui critiquent, ils ne s’aperçoivent même pas de leur bêtise (méchanceté gratuite)
    Bises à toutes ces dames qui se moquent du « qu’en dira t-on » et aux autres aussi pour qu’elles osent franchir le CAP

    Répondre
  55. Victor jeudi 31 mars 2016

    Hello, le modérateur tu ne veux pas publier mes commentaires, je ne vois pas pourquoi???

    Répondre
    • Fancy Lily jeudi 31 mars 2016

      Bonjour. Votre commentaire date d’il y a à peine plus de 4h, je ne suis pas en permanence derrière mon écran. Votre commentaire à été publié à l’instant. Tout vient à point à qui sait attendre ! 😉

      Répondre
  56. Jow jeudi 31 mars 2016

    Je viens de découvrir ton blog grâce à cet article! 🙂
    Pour la première fois, je viens d’acheter 2 soutien-gorges triangles tout légers! Je fais du 80B, ai toujours été complexée par ma petite poitrine (je me suis tellement reconnue dans ton histoire de maillots de bain :D) l’aie malmenée pendant des années à coups de push-up.. Mais là depuis peu, l’idée des soutiens gorges sans armatures me trottait dans la tête, alléchée par le confort et l’élégance de ces dessous!
    Alors pour le moment je suis perplexe, je redécouvre mes seins qui me semblent si petits sous mes vêtements (bé oui, on s’en fait une fausse image avec les rembourrés) puis je stresse au moindre coup de vent xD, mais lire ton article me rassure sur ma décision d’achat! Je vais m’y faire! 😀 Et puis on se sent tellement à l’aise niveau confort!

    Peut-être que le No Bra suivra!

    Répondre
  57. Chhericoco samedi 2 avril 2016

    Ma copine aussi est passée en mode : #freethenipple ! Et se dit largement moins oppressée, et plus liberée ( délivrééééééeeee) ! 🙂

    Répondre
  58. Anne samedi 2 avril 2016

    Coucou !

    Sans soutien-gorge depuis la fin de l’été, mon mari a fait un peu a tête, mais tant pis ! 🙂 J’ai une poitrine très menue (90A), du coup sans soutien-gorge j’ai « perdu » une taille… et je suis grande (1m80), du coup je ne suis pas très harmonieuse… Mais je ne pourrais pas revenir en arrière !
    Je me suis rendue compte que je mettais des soutien-gorge uniquement pour faire comme les autres filles, puis pour avoir plus de poitrine… Mais une fois que je l’enlève, alors ? Qui je trompe…?
    Et puis, les soutien-gorge étaient trop inconfortables, j’avais sans cesse l’impression de devoir bomber le torse pour les remplir, l’impression de porter des faux-seins était parfois terrible…

    Maintenant, je m’assume mieux : j’ai des petits seins, et alors…? Avec ce que je cours et que j’endure (je pratique un art martial), je vais bientôt avoir de toutes petites fesses pour aller avec ! ;-P

    Répondre
  59. Anne samedi 2 avril 2016

    Et j’ajoute : ils sont certes petits, mais je les trouve tellement plus beaux sans soutien-gorge !
    Je trouve la forme d’un sein libre super jolie, et ça m’aide à me sentir bien et sexy !

    Répondre
    • Claude mercredi 31 août 2016

      Anne,
      Pourquoi ton mari fait la tête dés que tu enlèves ton soutien gorge?
      Quelle raison?

      Répondre
  60. camille dimanche 18 décembre 2016

    Bonjour, je suis comme toi, 85B, sauf que je n’ai jamais été complexée, j’ai toujours eu besoin de sauter, danser, et toujours énervée par cette mode de porter des soutiens-gorge. On a des marques, les bretelles se relâchent, certaines t’as l’impression de porter une prothèse. J’ai arrêté il y a trois ans, et j’ai maintenant 31 ans, et toujours ma petite poitrine pratique, légère et pourtant très féminine et dont je prends soin. J’avais une petite question; moi je masse mes seins le matin avec de l’huile végétal ou de la crème bio(calendula, argan ou autre), et je fais du sport (2h danse et 2h yoga par semaine, et quand j’ai le temps le matin étirements, abdos, fessiers, cardio), mais j’aimerais avoir un bébé avec mon ami, et je crois qu’il va falloir en reporter. Aurais-tu trouvé des articles sur le sujet? Parce que les médecins sont bif bof niveau avis, à part quelqu’un uns. Ma gynéco dit que c’est pas la peine les soutifs, sauf quand on est enceinte. Quel est ton avis? Connais-tu des femmes non porteuses de soutifs qui ont eu des bébés?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *