Saloperie de Pluie.

saloperie de pluie

Bon, vu que le sujet est d’actualité en ce moment, je vous propose officiellement de faire une grève et d’aller manifester contre le connard qui a eu l’idée de dire un jour « En Mai, fais ce qu’il te plait ». Au moins, on devrait TOUS être d’accord sur le sujet et rapidement trouver un accord pour un mois de Juin plus clément. Non parce que la franchement, ça commence à bien faire cette histoire de météo ! Et juste quand on pensait que ça ne pouvait pas être pire, voila les seaux d’eaux du matin au soir qui arrivent…
Alors en plus de m’empêcher de sortir mon chien autant que je voudrais, de pourrir mes cheveux et de faire annuler des journées entières à Roland Garros, cette saloperie de pluie m’empêche de shooter comme je le voudrais. Ça a toujours été ma bête noire en temps que photographe : en plus de m’empêcher de sortir et de m’habiller comme je veux, l’humidité et la faible luminosité pendant les rares moments de répit n’aide pas à faire de belles photos. Ne parlons même pas de l’intérieur de mon appartement qui est plutôt lumineux en temps normal mais se transforme en véritable grotte funéraire avec ce temps pourri. Du coup, nous avons profité de 5min entre deux averses pour sortir shooter un look que j’ai voulu marin histoire de ne pas trop dénoter avec l’humidité ambiante et qui je l’espère vous plaira tout de même !

Read More

Rendez-vous sur Hellocoton !

Obsessions.

obsessions-fancylily-petitbateau-sheinside-otherstories

Je crois que vous l’aurez compris, j’ai beaucoup d’obsessions. Comme dirait ma mère, « quand j’ai une idée dans la tête, je ne l’ai pas dans les pieds ».
J’ai des obsessions permanentes, qui ne m’ont jamais quitté depuis des années, comme les marinières par exemple. On en parlait dans mon dernier article, comme quoi je ne vous mentais pas, ça se confirme ici. Et ça se confirmera par la suite car je suis allée vérifier, et sur les 5 séries de photos qui attendent de vous être présentées ici, 4 sont avec des marinières… on est pas dans la merde…
J’ai aussi des obsessions « saisonnières », si je puis dire. Des obsessions qui vont qui viennent au fil du temps. Vous savez, avec les réseaux sociaux tout ça, quand un truc est à la mode, on en bouffe et on en rebouffe à longueur de journées. Parfois, plus on voit le truc, plus on le vomit, parfois c’est l’inverse, et on en tombe à chaque fois un peu plus amoureux. Parfois même, on commence par détester et on finit par aimer. Ou l’inverse. Bref.

Read More

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sauvage.

sauvage

Les cheveux, c’est comme un animal sauvage. Il faut apprendre à très bien les connaitre pour pouvoir les dompter un minimum, mais même une fois que c’est fait, ils restent toujours sauvages et imprévisibles. Un matin on se réveille, et rien à faire, ils ne veulent pas obéir et se mettre à leur place. Je crois que c’est un peu ce qu’il s’est passé lors de ce shoot.
Et puis c’est drôle, je ne sais pas vous mais moi, à chaque fois que je me décide enfin à passer chez le coiffeur, le jour du RDV, mes cheveux sont tout d’un coup parfaitement disciplinés, comme s’ils savaient qu’ils allaient y passer ! Alors j’ai des remords, comme si la bête sauvage n’était finalement pas si sauvage que ça, que je pourrais m’en accommoder encore un peu, que ce n’était pas nécessaire de passer par cette étape ! Mais le RDV est pris, alors je leur dis adieu, et j’y vais !

Toutes ces belles métaphores philosophiques pour dire que mes cheveux sont absolument détestables sur cette série de photos, c’est probablement ce qui m’a poussé à aller me faire couper les veuchs juste après, et que c’est donc le dernier look que vous verrez avec cette coupe 😉

Read More

Rendez-vous sur Hellocoton !